accueil méthodes sommaire exeptionnel contact


plan du site

plan du site


Une chance sur 100.000.000 ! Il remporte le jackpot !   Le 20 septembre 2016, l'Argentin  Victor Buso, astronome amateur, assiste en direct à la naissance  d'une supernova.

Une supernova, c'est l'ensemble des phénomènes qui résultent de l'implosion d'une étoile en fin de vie,

Cette explosion est gigantesque, cataclysmique et s'accompagne, pendant un temps, d'une lumière qui peut briller plus vivement qu'une galaxie entière composée de centaines de milliards d'étoiles. Tout ceci se situe, bien évidement, en dehors du Système solaire.

en savoir plus sur les supernovas

Selon l'étude publiée dans la revue britannique Nature, les nouvelles données recueillies permettent de mieux comprendre la structure physique de l'étoile juste avant sa disparition et la nature même de l'explosion.


L'équipe a pu évaluer que la masse initiale de l'étoile était environ 20 fois la masse du Soleil.


Les chercheurs ont également pu observer une augmentation spectaculaire de la luminosité de la supernova, «en moins d'une demi-heure, l'objet avait multiplié sa luminosité par 3», selon un communiqué de l'Université française Paris Diderot.


Ce qui pourrait correspondre à l'émergence d'une vague lumineuse, une onde de choc explosive à la surface de l'étoile, déjà prédite par des modèles mais jamais observée. «L'onde de souffle de l'explosion émerge de la surface stellaire, après avoir traversé l'intérieur de l'étoile de façon supersonique. A ce moment précis, une énorme quantifié de lumière est violemment libérée dans un flash lumineux», précise le communiqué.


Victor Buso n'avait «qu'une chance sur 100 millions» de voir ce spectacle, souligne Melina Bersten de l'Institut d'Astrophysique de La Plata en Argentine, qui a également participé à l'étude.

L'extraordinaire cliché de l’explosion d’une étoile massive arrivée en fin de vie par l'apparition d'une supernova (ci-dessous, entourée d'un cercle rouge). Victor Buso, depuis son observatoire situé en Argentine, est le premier à enregistrer la lumière d’un tel événement moins de 3 heures après.  Une autre supernova avait été détecté dans ses premières heures en 2013, mais pas de manière aussi précoce. Idem en 2006.


L’amateur prend d’autres clichés pendant l’heure et demie qui suit de sorte que les astronomes professionnels, qu’il a prévenus, disposent des données pour étudier la montée en luminosité de la supernova au cours de ses premiers instants.

AH, QUE C'EST BEAU, TOUT ÇA !

T'ES PAS D'ACCORD ?

signer le

Livre d'Or

livre-or-introduction